Il est 5 heures, Lille s'éveille

·1 min de lecture

4h30 du mat'. Depuis presque trois heures, Éric a pris sa voiture pour rejoindre l'aéroport de Lille Lesquin, à dix bornes d'une Grand-Place dont les coutures viennent de sauter les unes après les autres. "Putain, il est là, dans le ciel", lance le trentenaire, maillot ING Direct des Dogues sur les épaules. Thomas Pesquet rentre déjà de l'ISS ? Non, il s'agit plutôt de l'avion de la clique à Galtier enfin posé sur le tarmac. "Allez les gars, c'est maintenant", gueule l'un des 500 furieux à avoir poireauté des plombes sur un rond-point au milieu de nulle part. Sous sa casquette trempée, Sylvain a les poils qui se dressent. "Bordel, ça se mérite de voir les champions de France. Même si ça avait été à 7h, on aurait passé toute la nuit ici."



Le quadra pense encore à sa femme avec qui, le matin du titre, il a connu "l'une des pires crises en quinze ans de…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles