Les 50 joueurs qui ont écrit l'histoire de l'OM (3e) : Gunnar Andersson

SO FOOT



1er octobre 1969. Le Vélodrome est prêt à vibrer pour ses joueurs et surtout pour son magnifique Suédois : Roger Magnusson. Il y a un peu plus de dix ans, le public marseillais s'extasiait devant un autre Scandinave. Mais la dizaine d'années passée depuis semble bien plus longue pour le corps usé de Gunnar Andersson. Fatigué, malade, il passe dans les locaux du journal Le Provençal pour récupérer des billets pour le match de Coupe des coupes contre le Dukla Prague. Quelques minutes plus tard, quelques mètres plus loin, il succombe à une crise cardiaque, rue Breteuil. Son corps est retrouvé là, avec les tickets du match dans sa poche. À 41 ans, Gunnar est mort beaucoup trop tôt. Mais au moins, il est mort là où il se sentait chez lui, avec l'idée de rejoindre sa deuxième famille. Même si celle-ci avait un peu trop tendance à l'oublier depuis…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com


En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages