500 millions ? Le PSG dit non et passe à l’action

Le PSG, sous l’impulsion de son président Nasser Al-Khelaïfi, refuserait de payer les 500M€ de rénovation du Parc des princes si la mairie de Paris ne lui cédait pas la propriété du stade. D’autres options seraient à présent explorées…

Depuis quelque temps, Nasser Al-Khelaïfi est parti en croisade contre la mairie de Paris pour une simple et bonne raison : le Parc des princes. En effet, les hauts décideurs du PSG veulent racheter le Parc afin de pouvoir le rénover, l’agrandir et augmenter les recettes lors des jours de matchs pour jouer dans la même cour que les plus grands clubs européens et notamment anglais. Un problème demeure, le refus d’Anne Hidalgo de céder le Parc. « Très clairement, le Parc des Princes n’est pas à vendre. Et il ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel des Parisiens ». Voici le message que la maire de Paris a récemment fait passer au Parisien.

500M€ ? Le PSG refuse de rénover le stade s’il n’en est pas le propriétaire !

Une position qui aurait le don d’énerver le PSG et ses dirigeants. D’après Bruno Salomon, la récente intervention d’Emmanuel Grégoire, adjoint au maire Hidalgo, qui visait à apaiser les tensions et à rouvrir le dialogue avec le PSG, le Paris Saint-Germain refuserait catégoriquement d’investir 500M€ pour effectuer les travaux nécessaires à la rénovation du Parc des princes si on continuait à leur refuser le droit de propriété sur le stade.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com