5000 personnes dans les stades dès le mois d’août ? Maracineanu ne dit pas non

Remise, Christophe
Sport24
/ MARTIN BUREAU / AFP
/ MARTIN BUREAU / AFP

Roxana Maracineanu ouvre ce mardi la porte à la présence de spectateurs dans les stades français en août.

Tout rassemblement de plus de 5000 personnes interdit jusqu'en septembre ? C’est ce qu’Edouard Philippe annonçait la semaine passée, lors de la présentation du plan de déconfinement gouvernemental devant l’Assemblée Nationale. «Au moins jusqu’en septembre», avait en fait expliqué le Premier Ministre depuis le «perchoir» du palais Bourbon. Sauf que l’espoir de voir plusieurs milliers de spectateurs peupler les tribunes des stades de France et de Navarre dès le mois d’août n’est, au final, pas exclu. C’est en tout cas ce qu’a expliqué la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, ce mardi sur le plateau de la chaîne L’Equipe. Invitée à commenter l’hypothèse d’un retour des supporters dans les stades de football en septembre, l’ancienne nageuse a corrigé : «Même au mois d'août ! Vous me parlez de septembre, mais je vous dit "même au mois d'août". Si la pandémie le permet, si on ne revient pas sur ce chiffre des 5000 et puis surtout s'il est autorisé d'avoir moins de 5000 personnes rassemblées, ce sera possible à partir du début du mois d'août.»

Retour de la Ligue 1 les 22 et 23 août «au plus tard»

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Rappelons que, pour ce qui concerne le football, la LFP actait la fin de la saison 2019-20 jeudi dernier. Avec l’espoir de débuter le prochain exercice les 22 et 23 août «au plus tard» . Voire de faire jouer les finales de coupes, de France et de la Ligue, début août si la situation sanitaire le permet. Le tout alors que plusieurs championnats (...) Lire la suite sur sport24.com

Villas-Boas met la pression et veut des «assurances» pour rester à l’OM

En attendant le foot: le ciseau de Falcao contre Rennes en 2019

Coronavirus : La LFP contracte un prêt pour aider les clubs de Ligue 1 et Ligue 2

Pour Aulas, le foot français est «en train de se pendre»

Inscrivez-vous à la newsletter de Sport24

À lire aussi