Abus de position dominante : Google dans le collimateur de la justice américaine

Kenzo Tribouillard

antitrust - Le ministre américain de la Justice et huit Etats ont porté plainte mardi contre le géant du Web, l’accusant de « monopole » sur le marché de la publicité en ligne

Un grand bras de fer se profile. Le ministère américain de la Justice a porté plainte contre Google mardi pour son « monopole » sur le marché de la publicité en ligne, d’après un document judiciaire, alors que le géant de la recherche sur Internet fait déjà face à d’autres poursuites liées au droit de la concurrence.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.



L’autorité accuse le groupe californien d’avoir abusé de sa position dominante pour exclure ses rivaux, notamment en « prenant systématiquement le contrôle d’une large variété d’outils high-tech utilisés par les éditeurs, les annonceurs et autres acteurs du marché ».

« L’action en justice du Département de la Justice des États-Unis essaie de désigner des gagnants et des perdants dans l’adtech, un secteur déjà hautement concurrentiel. Elle reprend en grande partie les arguments d’un premier procès sans fondement intenté par le procureur général du Texas, et récemment rejeté en grande partie par une cour fédérale. Le DOJ persiste en défendant une position erronée qui ralentirait l'innovation, augmenterait les frais de publicité et rendrait plus difficile la croissance de milliers de petites entreprises et d'éditeurs », assure (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Abus de position dominante : La justice américaine lance des poursuites contre Google
Google: Le Conseil d’État confirme l'amende de 112 millions d'euros infligée par la CNIL
Abus de position dominante : La justice de l’UE se prononce sur l’amende de 4,3 milliards d’euros infligée à Google