Abus sexuels dans le football féminin : Megan Rapinoe veut des changements

© Getty Images

La star du football américain Megan Rapinoe a appelé à des changements dans la gestion du championnat des États-Unis (NWSL) après les « horrifiantes » révélations d’abus sexuels et de maltraitances.

À la veille d’un match amical à Wembley entre les Américaines, championnes du monde, et les Anglaises, championnes d’Europe, la star du football Megan Rapinoe a estimé que ces révélations sont « difficiles pour les joueuses ». « Certaines ont joué avec ces clubs et ces entraîneurs, ont vraisemblablement été abusées d’une manière ou d’une autre dans des contextes différents. Cela peut réveiller des traumatismes », a estimé la joueuse de 37 ans.

Plus de 200 joueuses du championnat NWSL, dont certaines titulaires dans l’équipe nationale, ont été interviewées dans le cadre d’un rapport rédigé par l’ancienne Procureure générale des États-Unis Sally Yates, et dont les conclusions ont été publiées en début de semaine.

Ces révélations sont « horrifiantes », a commenté Megan Rapinoe alors qu’elle se trouvait à Londres. « Même si vous connaissiez déjà certains des éléments, le voir écrit comme ça noir sur blanc est horrible ». « C’est difficile pour tout le monde dans l’environnement du football féminin. J’espère que cela sera l’occasion de s’assurer que des choses pareilles n’arrivent plus jamais », a-t-elle ajouté.

LIRE AUSSI >> Megan Rapinoe : rencontre avec une championne du monde de foot engagée pour la visibilité des femmes

Mieux protéger les joueuses

Megan Rapinoe, qui joue en NWSL pour le club OL Reign, franchise américaine de l’Olympique Lyonnais, souhaite que la FIFA et les fédérations...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi