Un accord financier a été trouvé entre l'Allemagne et les familles de victimes de l'attentat des JO de Munich

Des policiers allemands prennent position lors de la prise d'otages d'athlètes israéliens aux JO 1972 de Munich. 11 d'entre eux seront abattus par les terroristes. (L'Équipe)

Le gouvernement allemand et les familles de victimes de l'attentat survenu lors des Jeux Olympiques de Munich en 1972 se sont mis d'accord sur les indemnisations qui leur sont dues. L'annonce est survenue mercredi.

Un accord a finalement été trouvé. L'Allemagne et les familles de victimes israéliennes de l'attaque meurtrière intervenue durant les Jeux olympiques de 1972 à Munich ont trouvé un terrain d'entente concernant l'indemnisation, 50 ans après la prise d'otages, a annoncé mercredi le gouvernement allemand.

Le gouvernement fédéral, ainsi que la région de Bavière et la ville de Munich vont verser 28 millions d'euros aux familles de victimes de cette prise d'otages, a indiqué à l'AFP un porte-parole du ministère de l'Intérieur. Survenue le 5 septembre 1972, cette attaque s'était soldée par la mort de 18 personnes, dont onze athlètes israéliens.

Le président israélien Isaac Herzog a salué l'accord : « Je veux exprimer ma gratitude pour cet important pas du gouvernement allemand, mené par le chancelier Scholz, prenant sa responsabilité et accordant des réparations pour l'injustice historique faite aux familles des victimes du massacre de Munich. »

Cet accord pourrait entraîner la participation des familles de victimes aux cérémonies marquant le 50e anniversaire. Elles auront lieu lundi en Allemagne.

lire aussi

Les Jeux 1972 racontés par les athlètes français