Acculé pour avoir attaqué Zidane, Le Graët n’est pas encore fini

Noël Le Graët a beaucoup fait parler de lui en raison de ses déclarations chocs au sujet de Zinedine Zidane et du poste de sélectionneur en Équipe de France. De quoi indigner Kylian Mbappé ou encore plusieurs personnalités politiques qui ont pris la parole. Pour autant, le ministère des sports ne peut rien en l’état pour destituer le président de la Fédération française de football

Tout est allé très vite. Samedi matin, après de longues semaines d’interviews et de rumeurs, la Fédération française de football officialisait la prolongation de contrat de Didier Deschamps jusqu’en juin 2026, soit jusqu’à la Coupe du monde qui se déroulera au Mexique, au Canada et aux États-Unis. Et seulement quelques heures plus tard, lors de son passage sur les ondes de RMC pour l’émission Bartoli Time dimanche soir, Noël Le Graët s’en prenait ouvertement à Zinedine Zidane en expliquant que si le champion du monde 98 l’avait joint par téléphone pour la succession de Deschamps, il ne lui aurait pas répondu ou encore qu’il n’en avait « rien à secouer » si Zidane finissait par prendre les rênes de la sélection brésilienne.

Mbappé, le ministère des sports… Le Graët est recadré

Cette déclaration a engendré une vague de mécontentement à commencer par Kylian Mbappé qui a allumé la mèche dimanche soir en demandant du respect pour la légende qu’est Zinedine Zidane qui est tout simplement la France. Les personnalités politiques s’en sont également mêlées à l’image de la ministre des sports

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com