Accusé d'antisémitisme, Kyrie Irving se défend et fait un don

Kyrie Irving n'a toujours pas été sanctionné après avoir relayé l'affiche d'un film antisémite. (V. Carchietta/USA Today Sports)

À la suite de son soutien affiché à un film accusé d'antisémitisme, le meneur des Brooklyn Nets a décidé de faire un don de 500 000 dollars à des associations oeuvrant contre la haine et l'intolérance.

Kyrie Irving avait créé la polémique la semaine dernière en publiant sur ses réseaux sociaux l'affiche du film documentaire de Ronald Dalton Jr « Hebrews to Negroes : Wake Up Black America », adaptation réalisée en 2018 d'un livre éponyme dans lequel il est notamment écrit que « de nombreux juifs célèbres de haut rang ont admis avoir adoré Satan ou Lucifer ».

Mercredi, le meneur des Brooklyn Nets a annoncé qu'il allait faire un don de 500 000 dollars à des associations oeuvrant contre la haine et l'intolérance. Sa formation a également indiqué avoir pris le même engagement financier.

Sans réellement formuler d'excuses, Kyrie Irving, qui avait retiré ses publications le week-end dernier, s'est défendu d'avoir soutenu ce film antisémite. « Je suis conscient de l'impact négatif de mon message sur la communauté juive et j'en prends la responsabilité, a-t-il développé. Je ne crois pas que tout ce qui a été dit dans le film était vrai ou reflète ma morale et mes principes. Je ne voulais pas faire de mal à un groupe, une race ou une religion, je souhaite seulement être un phare de vérité et de lumière. Cette étiquette d'antisémite qu'on me colle n'est pas justifiée et ne reflète pas la réalité ou la vérité dans laquelle je vis tous les jours. J'embrasse tous les milieux et toutes les religions, je veux apprendre d'eux. »

Pour l'instant, ni les Nets ni la Ligue n'ont fait savoir si Kyrie Irving ferait l'objet de sanctions disciplinaires. La NBA s'est contentée de condamner l'antisémitisme, mais sans jamais nommer la star de Brooklyn.


lire aussi

Après la polémique Kyrie Irving, le silence assourdissant de la NBA face à l'antisémitisme