Accusé d'avoir joué à l'agent sans licence, Brahim Thiam contre-attaque

On connait Brahim Thiam l’ancien défenseur, et Brahim Thiam le consultant, l’homme des bords de terrains. Pourtant, en septembre dernier, c’est dans une affaire plus complexe que le nom de l’ancien international malien était apparu. Dans un de ses articles, L’Equipe racontait ainsi le conflit opposant Thiam à Alain Gauci, l’ex-représentant du défenseur de Reims Yunis Abdelhamid. Le quotidien sportif relayait notamment un courrier estival rédigé par Gauci, accusant Thiam d’exercice illégal de la profession d’agent. En clair: Thiam aurait "pollué" le travail de Gauci, selon le terme employé, en jouant le rôle d’agent de l’ombre pour Abdelhamid, et ce sans licence. Ces accusations, fermement rejetées par Brahim Thiam, avaient conduit le procureur de la République de Reims à ouvrir une enquête préliminaire.

Deux mois se sont écoulés, et cette fois, c’est le consultant qui passe à l’attaque. Par l’intermédiaire de son avocat, Me Arash Derambarsh, Brahim Thiam va déposer deux plaintes avec constitution de partie civile devant le doyen des juges d’instruction, dont l’une contre Alain Gauci, l’ancien agent d’Abdelhamid, l’homme à l’origine des accusations. Me Derambarsh, qui évoque des "rumeurs malveillantes", assure que son client est "extrêmement déterminé à faire respecter son honneur". Et l’assure: jamais, Brahim Thiam n’a touché d’argent dans le cadre d’un mouvement de joueur.

Quelques mois...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi