Accusé de viol, Cristiano Ronaldo dénonce une "fiction journalistique"

D’après les informations du journal allemand Der Spiegel, Cristiano Ronaldo aurait dédommagé une femme à hauteur de 375.000 dollars pour éviter une plainte pour viol. Via un communiqué, le Portugais a répondu à ces allégations et annonce des poursuites judiciaires. 

Cristiano Ronaldo se défend et dénonce une “fiction journalistique” (AFP).

 

Cristiano Ronaldo n’aura pas mis longtemps à réagir. Accusé d’avoir acheté le silence d’une femme qui l’accusait de viol, le Portugais a contre-attaqué vendredi soir. Dans un communiqué publié sur le site internet de l’agence Gestifute, la star du Real Madrid nie formellement les accusations de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel.

“Aujourd’hui, le journal allemand Der Spiegel publie un long article à propos d’une accusation présumée de viol qui aurait été dirigée contre Cristiano Ronaldo en 2009, soit il y a environ huit ans. Cet article n’est rien d’autre qu’une fiction journalistique”, explique un communiqué du joueur diffusé par l’agence Gestifute.

CR7 promet des poursuites 

“La victime présumée refuse de se présenter et de confirmer la véracité de l’accusation, poursuit le communiqué. Le journal a basé son récit sur des documents qui ne sont pas signés et dans lesquels les parties ne sont pas identifiées, sur des mails entre avocats dont le contenu ne concerne pas Cristiano Ronaldo et dont l’authenticité ne peut pas être vérifiée, et sur une présumée lettre qui aurait été envoyée par la prétendue victime, mais qui n’a jamais été reçue par Cristiano”, poursuit le communiqué.

En conséquence, CR7 “va agir contre cet organe de presse par tous les moyens à sa disposition” pour prouver sa bonne foi.

En fin d’année dernière, le journal d’outre-Rhin grâce au lanceur d’alerte Football Leaks avait déjà mis en cause l’honnêteté de Cristiano Ronaldo en l’accusant d’avoir dissimulé 150 millions d’euros au fisc espagnol.

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages