Adrian Mannarino quitte l'US Open dès le premier tour

Adrian Mannarino a été sorti d'entrée à l'US Open mardi. (P. Lahalle/L'Équipe)

Alors qu'il arrivait à New York dans la foulée de son titre à Winston-Salem, Adrian Mannarino a été éliminé dès le premier tour à l'US Open par Gijs Brouwer (181e mondial) en trois petits sets (6-3, 6-4, 6-4).

C'est une franche désillusion, en même temps qu'une réelle contreperformance. Mardi, pour ses débuts à l'US Open, sur le court n°8 balayé par un vent capricieux, Adrian Mannarino est tombé brutalement, battu en trois manches par le très modeste Néerlandais, Gijs Brouwer (181e mondial) en trois petits sets et 2 heures de jeu (6-3, 6-4, 6-4).

Les indices étaient pourtant bons. « Manna » avait débarqué à New York dans la foulée de son deuxième titre en carrière, à Winston-Salem. Cela aurait dû le porter un peu, pensait-on. Que nenni ! Mardi, rien n'a fonctionné pour le Francilien, dominé par un gaucher au service bien travaillé, au coup droit costaud et au revers slicé quasi exclusif, qui n'avait, à 26 ans, disputé en carrière que... trois matches sur le circuit principal ATP (tous en 2022) et qui croisait un Top 50 pour la deuxième fois seulement, après avoir été battu cette année à Houston par Reilly Opelka !

lire aussi

Le tableau messieurs de l'US Open

Bref, la perf est donc belle, la plus belle et de loin, incontestablement pour Gijs Brouwer. Pour Adrian Mannarino, en revanche, rien n'a fonctionné mardi. Mais alors rien de rien. Avec 47 % de premières balles, il n'a jamais mis en difficulté Brouwer sur le retour, a beaucoup trop donné en coup droit et n'a pas su saisir les occasions qu'il s'est procurées (1 balle de break convertie sur 7). Un tantinet agacé par le vent, par un genou récalcitrant, par un peu tout finalement, Mannarino en a même jeté deux fois sa raquette, pris un avertissement, mais rien ne put le relancer vraiment. Et le Français quitte l'US Open sur une toute petite impression.