Adriano, crachat et Égypte : la folle histoire de Leo Macae

SO FOOT

Christchurch, 17 novembre 1999. À la faveur de leur nul (0-0) face à leurs homologues allemands au Queen Elizabeth II Stadium, les U17 du Brésil compostent leur billet pour les quarts de finale de la Coupe du monde de leur catégorie, organisée en terres néo-zélandaises. Tenante du titre, la Seleção, emmenée notamment par les futurs Bordelais Henrique et Eduardo Costa, peut encore rêver à ce doublé inédit dont elle a privé le Ghana deux ans plus tôt en Égypte. Mais pour Carlos Cesar, il y a un hic : son Brésil ne domine pas son sujet.


Ce 0-0 est déjà son deuxième dans la compétition, après celui concédé face au Mali lors de la 2e journée. Là où elles avaient déjà inscrit treize buts en 1997, ses ouailles n'ont ainsi fait ficelle que deux fois, en ouverture face à l'Australie (2-1), finalement première du groupe. Le sélectionneur brésilien ne le sait pas encore, mais sur son banc, il est assis à côté de la solution…

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com


À lire aussi