Adrien Petit : « Au Championnat de France, on évite de me parler ! »

Adrien Petit cette année. (E. Garnier/L'Équipe)

Le coureur français Adrien Petit (Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux) s'est prêté au jeu de l'interview décalée.

« Quel est le coureur le plus malin que tu as fréquenté ?
Thomas Voeckler ! Il savait tellement faire croire qu'il était cuit alors qu'il avait encore de la force. Comme il sentait la course à la perfection, il ratait rarement une échappée quand il avait décidé d'être dedans. Aux briefings, il était toujours précis, avec des astuces pour faire croire à nos adversaires que l'on partait tactiquement vers une autre option...

Ton pire souvenir ?
Tour de France 2014, l'étape des pavés, sous la pluie. Je tombe avec Chris Froome. Je suis râpé de partout. Le lendemain, c'est un jour que j'attends depuis des mois car c'est le départ d'Arras, chez moi. Je suis une vraie momie avec mes bandages et sans force. Dès le début de l'étape, je retombe. Mes bandages sont en lambeaux, je saigne. J'ai souffert comme jamais, pas de mot pour décrire.

lire aussi

L'interview décalée de Luca Mozzato

Le coureur le plus stylé ?
Dylan van Baarle sans hésitation. Le haut de son corps ne bouge pas quand il est à bloc. Enfin, on ne sait jamais s'il est à fond ou pas, c'est ça le problème avec lui. Il est toujours au même rythme de pédalage. Ses jambes sont de véritables pistons.

La course qui te transcende ?
Le Championnat de France, j'y ai déjà fait un podium (en 2012) et je sens que je peux jouer le titre quand le parcours n'est pas destiné aux grimpeurs. J'aime les courses très longues et en circuit. Ce jour-là, c'est spécial : je suis dans ma bulle, et les gars évitent de m'adresser la parole. Ils savent.

Le maillot que tu as préféré ?
Avant de passer pro, celui de la Saeco, le modèle avec la marque en blanc. Le cuissard assorti, ça avait de la gueule. Une fois passé pro, la version noire de Direct Énergie avec le rond jaune sur le buste est celui que j'ai vraiment préféré. Je l'ai porté trois saisons, j'ai pu l'apprécier. Perso, je le considérais comme le plus beau du peloton. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles