Affaire Djokovic - Tennis Australia aurait payé les frais de justice de Novak Djokovic

·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon les informations d'un média australien, l'organisation de l'Open d'Australie aurait payé les frais juridiques de Novak Djokovic après son expulsion dimanche dernier. C'est une information inattendue au coeur de l'affaire Novak Djokovic. Selon les révélations du Daily Mail ce mercredi, Tennis Australia aurait payé la conséquente facture de frais juridiques de Novak Djokovic. « Les organisateurs de l'Open d'Australie, qui reçoivent chaque année des millions de dollars de fonds publics auraient accepté de payer les frais juridiques de la star serbe expulsée », écrit le média australien. Pour plaider en sa faveur face aux autorités, le numéro 1 mondial avait engagé une équipe d'avocats de haut niveau pour le représenter devant les tribunaux. « Tennis Australia n'a pas nié l'allégation selon laquelle il aurait payé les frais, qu'une source proche de TA a divulguée à Daily Mail Australia » est-il indiqué dans l'article. lire aussi Tout sur l'affaire Djokovic Un demi-million de dollars de frais estimés Les coûts estimés n'ont pas été encore dévoilés mais toujours selon le site d'information, le montant pourrait avoisiner le demi-million de dollars australiens (soit 318 000 euros). « Ce que les gens ne savent pas, c'est que c'est Tennis Australia qui paie ses frais de justice... Pas Novak lui-même, a déclaré la source. Ils reçoivent des fonds du gouvernement pour l'événement (l'Open d'Australie), donc en fin de compte le contribuable paiera ses frais juridiques même s'il a perdu. » La nouvelle survient après que l'organisation de l'Open d'Australie a refusé de fournir une aide juridique à la joueuse tchèque Renata Voracova, qui a également été expulsée après l'annulation de son visa.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles