Affaire Galtier: "Ça me perturbe que les gens concernés ne parlent pas", Khephren Thuram frustré par le silence à Nice

L’affaire Galtier suit son cours. Alors que des auditions continuent d’être menées dans le cadre de l’enquête préliminaire visant l’actuel coach du Paris Saint-Germain, accusé de racisme à Nice, le milieu des Aiglons Khephren Thuram s’est exprimé sur le fond de l’affaire regrettant le silence assourdissant qui règne autour de ce dossier explosif.

"Je pense qu’il y a des gens au club qui sont bien placés pour savoir ce qu’il s’est exactement passé, a-t-il indiqué à Canal+. Je pense que ces gens-là devraient parler pour clarifier tout ce qu’on entend, ça me touche énormément, ça me perturbe que les gens concernés ne parlent pas pour que la vérité sorte."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Khephren Thuram fait-il référence à ses dirigeants, ou bien à ses coéquipiers, voire à son entraîneur, Didier Digard, lequel avait affirmé en conférence de presse que la vérité éclatera ? Impossible à déterminer. Christophe Galtier est soupçonné d’avoir tenu des propos discriminatoires depuis la diffusion des accusations de Julien Fournier contenues dans un mail dévoilé par la presse.

Digard a été auditionné cette semaine

Dans un courrier électronique adressé à la direction du club, révélé par RMC, l’ex-directeur du football de l’OGC Nice a rapporté des propos que l’entraîneur du PSG, avec lequel il entretenait des rapports exécrables, aurait tenus du temps où ils collaboraient sur la Côte d’Azur. "Il m'a fait état de sa volonté de changer en profondeur l’équipe en précisant aussi qu'il voulait limiter au maximum le nombre de joueurs musulmans", a par exemple affirmé Julien Fournier dans cette missive.

Christophe Galtier réfute avoir tenu de tels propos, mais l’entraîneur du PSG fait l’objet d’une enquête préliminaire, ouverte du chef de discrimination fondée sur l’appartenance à une religion. Des auditions ont déjà été menées dans le cadre de cette enquête. Le président du club Jean-Pierre Rivère a été l’un des premiers à faire face aux interrogations des enquêteurs. Le coach des Aiglons, Didier Digard ainsi que plusieurs salariés du club ont également été entendus.

Article original publié sur RMC Sport