Affaire Le Graët : «Ici, on connaît plein d’histoires avec des filles…»

Président de la Fédération française de football, Noël Le Graët est au bord du précipice. Mis à pied, il fait également l'objet d'une enquête pour harcèlement moral et sexuel. Selon certains habitants de Guingamp, sa ville, cette issue est tout sauf surprenante étant donné les pratiques du dirigeant, notamment avec certaines femmes.

Agé de 81 ans, Noël Le Graët est tombé de haut, et ce en l'espace de seulement quelques jours. Le 8 janvier, il s'attaquait à Zinédine Zidane au micro de RMC. Trois jours plus tard, la FFF annonçait sa mise à pied. Et ce mardi, le parquet de Paris a annoncé qu'elle ouvrait une enquête pour harcèlement moral et sexuel suite aux propos de certaines employées et collaboratrices. Actuellement aux Antilles, Le Graët a nié ces accusations. Mais au sein de Guingamp, ville dont il a été maire entre 1995 et 2008, certains habitants se questionnent sur la sincérité du responsable.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Tout est vrai dans ces histoires. Zidane comme le reste »

« Il faut comprendre qu’en fait, il y a beaucoup de déceptions chez les Guingampais, lâche Didier tout en demandant de ne pas préciser son nom de famille. On se rend bien compte que Le Graët a raté sa sortie et qu’il a fait le mandat de trop. Ce qui vexe les gens, c’est que tout est vrai dans ces histoires. Zidane comme le reste » confie l'un d'eux. Un autre dénonce aussi le comportement…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com