Affaire Le Graët - Harcèlement sexuel : On franchit encore un cap

Déjà mis en retrait de son poste de président de la fédération française de football, Noël Le Graët fait désormais l’objet d’une enquête pour harcèlement moral et sexuel a annoncé ce mardi le parquet de Paris. La police entre dans l’affaire avec plus de pouvoirs que les inspecteurs de l’audit et pourrait avoir un rôle clé.

Noël Le Graët est loin d’être au bout de ses surprises. La semaine dernière, le dirigeant breton était mis en retrait de son poste de président de la fédération française de football. Une issue logique vu les propos tenus par Le Graët sur Zinédine Zidane mais également suite aux révélations de Sonia Souid sur les comportements déplacés de l’ancien président de l’EA Guingamp. Samedi dernier, le journal Le Monde écrivait même que tous les éléments retrouvés contre Noël Le Graët pendant l’audit réalisé à la FFF pouvaient être confiés au procureur.

Noël Le Graët s’était défendu

« A ce stade je ne connais ni les faits qui me sont reprochés ni les personnes qui en sont à l'origine. Plus généralement je m'étonne que des informations puissent être divulguées alors même que le rapport provisoire ne m'a pas encore été transmis et que je n'ai pas été en mesure de faire valoir mes observations sur celui-ci », avait réagi Noël Le Graët après la publication du Monde. Trois jours ont passé et une nouvelle donnée pourrait compliquer les affaires du dirigeant de 82 ans.

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com