Affaire Le Graët : les inspecteurs chargés de l'audit vont rapporter au procureur des faits d'« outrage sexiste »

L'audit de l'IGESR pourrait être fatal à Noël le Graët. (P. Lahalle/L'Équipe)

Selon « Le Monde », l'inspection générale s'occupant de l'audit diligenté par la ministre des sports va signaler Noël Le Graët au procureur de la République de Paris pour des faits d'« outrage sexiste ».

L'affaire Noël Le Graët va prendre une nouvelle tournure judiciaire. Selon Le Monde, la mission de l'inspection générale de l'éducation, du sport et de la recherche (IGESR), en charge de l'audit à la Fédération française de football (FFF) a signifié vendredi à Noël Le Graët qu'elle allait émettre un signalement à la justice le concernant, en vertu de l'article 40 du code de procédure pénale. L'article en question dispose que « toute autorité constituée, tout officier ou fonctionnaire, dans l'exercice de leurs fonctions, doit signaler des crimes ou des délits dont il a connaissance ».

Des faits d'« outrage sexiste » auraient été relevés par les inspecteurs lors de leur enquête. La décision d'un signalement aurait été prise après l'audition de l'agente Sonia Souid. Dans nos colonnes, elle s'était confiée quant aux agissements insistants de Noël Le Graët. La directrice générale de la FFF Florence Hardouin aurait donné des informations complémentaires aux inspecteurs.

À l'issue du Comité exécutif, Noël Le Graët avait fermement assuré ne faire l'objet d'aucun fait pénalement répréhensible.

lire aussi : Patrick Anton, président du Conseil national de l'éthique de la FFF, « appelle à la démission de Noël Le Graët »