Affaire Rybolovlev-Bouvier : la justice suisse annule le classement de la plainte

Rybolovlev sur tous les terrains. (F. Porcu/L'Équipe)

La justice suisse vient d'annuler le classement de la procédure ouverte après la plainte du président de l'AS Monaco Dmitri Rybolovlev contre le marchand d'art Yves Bouvier. L'instruction va reprendre.

Nouveau rebondissement dans l'affaire Rybolovlev. Cette semaine, la justice suisse a annulé le classement de la procédure ouverte à la suite de la plainte du président de l'AS Monaco Dmitri Rybolovlev contre le marchand d'art Yves Bouvier, qu'il accuse d'escroquerie. La procédure avait été classée l'an dernier par le premier Procureur genevois, mais le milliardaire russe avait immédiatement annoncé son intention de faire appel.

Dans un communiqué publié ce jeudi, les avocats des sociétés liées aux trusts familiaux de Rybolovlev ont annoncé que la Cour de justice de Genève a demandé au Procureur de reprendre l'instruction de l'affaire Bouvier. « Cet arrêt démontre la vacuité de la défense d'Yves Bouvier et l'inanité de ses déclarations fantaisistes », ont déclaré Me Sandrine Giroud et Me Benoît Mauron.

Un « prétendu dommage » estimé à plus d'un milliard d'euros

Dans un arrêt rendu le 26 juillet, la Chambre pénale de recours de la Cour de justice de Genève souligne notamment que « l'intérêt public à la poursuite perdure », expliquant que « le prétendu dommage causé » aux sociétés liées aux trusts familiaux de Rybolovlev approche « le milliard de francs suisses » (plus d'un milliard d'euros).

Pour sa part, Bouvier a indiqué qu'il « se réjouit de l'ouverture d'une enquête complémentaire à Genève ». « Il me tarde donc que le travail de la justice puisse avoir lieu pour faire éclater la vérité de façon définitive », a-t-il dit, ce jeudi, dans un communiqué.

lire aussi

Monaco : l'affaire Dimitri Rybolovlev en questions

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles