Affaire de la sextape: la validité de l'enquête sur Benzema examinée lundi

Non, pour ceux qui l'avait oublié, l'affaire du chantage à la sextape de Mathieu Valbuena n'est pas terminée. La Cour de cassation se réunira lundi pour étudier la validité de l'enquête qui met en cause Karim Benzema et dont le Français conteste la validité. Voilà quatre ans que les deux footballeurs s'affrontent dans les prétoires. La star du Real est soupçonnée d'avoir fait pression sur Mathieu Valbuena pour l'obliger à payer une rançon afin d'éviter que ne soit rendue publique une sextape de ce dernier, qui évolue désormais dans le club grec de l'Olympiakos.

Benzema affirme avoir simplement voulu aider son coéquipier en Bleu en l'avertissant de l'existence de la vidéo, dont le contenu n'a jamais été révélé. Mais pour les enquêteurs, il a bien participé à une opération de chantage avec son ami d'enfance Karim Zenati, lui aussi mis en examen.L'audience de lundi aura pour objet l'examen des agissements d'un policier, Yann Bessette, ayant joué pour les besoins de l'enquête le rôle d'intermédiaire entre Valbuena et les maîtres-chanteurs présumés.

"La ruse n'est absolument pas interdite"

"Le fait n'est pas simplement qu'il y ait un policier qui se soit fait passer pour quelqu'un d'autre, c'est qu'il a relancé régulièrement les personnes", a expliqué à l'AFP Me Patrice Spinosi, avocat de Karim Benzema. Pour la défense, Yann Bessette a, à plusieurs reprises, relancé ses interlocuteurs, y compris lorsque ceux-ci ne donnaient plus...

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi