Affaire Zidane : Le Graët a déclenché une autre polémique

Depuis la mise en retrait du président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët suite à ses propos sur Zinédine Zidane dimanche 8 janvier dernier, les polémiques pleuvent. Ses déclarations (« Rien à secouer » si Zidane part au Brésil pour en devenir le sélectionneur) avait mis le feu aux poudres. Mais cela faisait déjà quelques mois que le dirigeant breton cristallisait les tensions, notamment au Qatar.

La polémique est née du fait du choix d’Hugo Lloris de ne pas porter de brassard aux couleurs de l’arc-en-ciel pour soutenir la cause de la communauté LGBT au Qatar, minorité fortement discriminée dans ce pays. Si quelques jours plus tard la FIFA menaçait d’un carton jaune les joueurs portant ce brassard, la décision prise plus tôt par Lloris avait déçu. Mais Noël Le Graët y était pour beaucoup.

« Quand on accueille des étrangers, on a souvent envie qu'ils respectent notre culture »

Interrogé par la presse sur le choix de ne pas porter ce brassard, le recordman de sélections avec l’équipe de France (145) assumait son choix : « Avant d'entreprendre des choses, il faut l'accord de la FIFA et de la Fédération. Après, j'ai mon opinion personnelle. Ça rejoint un peu celle du président (Noël Le Graët). Quand on accueille des étrangers, on a souvent envie qu'ils se prêtent à nos règles, qu'ils respectent notre culture. J'en ferai de même au Qatar, tout simplement. Je peux être d'accord ou pas avec leurs idées, mais je dois montrer du respect par rapport à ça. »

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com