Affaire Zidane : Macron lâche Le Graët, décision historique annoncée ?

Les réactions fusent au lendemain de la sortie de Noël Le Graët sur Zinedine Zidane. Interrogé sur l’ancien technicien du Real Madrid après la prolongation de Didier Deschamps, le président de la FFF a assuré dimanche n’en « avoir rien à secouer » de l’avenir de Zinedine Zidane, le plaçant au cœur d’une énorme polémique qui pourrait lui être fatale.

« Zinédine Zidane, je ne l’aurais même pas pris au téléphone. » Invité de RMC au lendemain de la prolongation de Didier Deschamps jusqu’en juin 2026, Noël Le Graët a fait preuve d’un mépris incompréhensible à l’égard de l’ancien meneur de jeu, candidat pour le poste de sélectionneur. Une vague d'indignation s'en est suivie contre le président de la FFF, ajoutant au cours de l'entretien n’en avoir « rien à secouer » de l'éventualité que Zinédine Zidane puisse devenir le sélectionneur du Brésil. Alors que Le Graët est déjà bousculé par les accusations de harcèlement au sein de la Fédération Française de Football, les voix s’élèvent pour réclamer son départ, y compris dans l’entourage d’Emmanuel Macron.

« Il est temps de se poser les questions sur son avenir »

A la tête de la FFF depuis 2011, Noël Le Graët se retrouve de plus en plus isolé alors que celui-ci a présenté ses excuses à Zinedine Zidane. Depuis les révélations de So Foot pointant des dysfonctionnements graves au sein de la Fédération, cette dernière est dans le viseur de la ministre des Sports Amélie Oudéa-Castéra. Un audit a d’ailleurs été lancé sur le fonctionnement de l’instance.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com