Affaire Zidane : Macron a tranché, Le Graët sur un siège éjectable

Depuis ses propos à l’encontre de Zinedine Zidane qui ont été jugés beaucoup trop offensifs, la place de Noël Le Graët à la tête de la FFF est plus que jamais remise en question. Et Emmanuel Macron, le président de la République, semble vouloir opérer à un changement.

Dimanche soir, sur RMC Sport, Noël Le Graët a fait une sortie médiatique pour le moins polémique au sujet de Zinedine Zidane qui espérait pouvoir récupérer le poste de sélectionneur de l’équipe de France avant la prolongation de Didier Deschamps : « Zidane au Brésil? Je n'en ai rien à secouer, il peut aller où il veut! Il peut aller où il veut, dans un club... sélection, j'y crois à peine en ce qui le concerne. Si Zidane a tenté de me joindre? Certainement pas, je ne l'aurais même pas pris au téléphone. Pour lui dire de chercher un autre club? Faites-lui une émission spéciale pour qu'il trouve un club ou une sélection ». Et cette sortie pourrait lui coûter sa place.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

« Macron tâte le terrain avec Platini »

Rapidement, le nom de Michel Platini a été évoqué pour reprendre le flambeau à la présidence de la FFF, et Emmanuel Macron met son grain de sel dans ce dossier à en croire les révélations de Daniel Riolo lundi soir, dans l’After Foot : « On a appris dimanche qu’un rendez-vous avec le ministère avait été calé, avec Madame Oudéa-Castéra, pour le 10 février prochain.…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com