Ces Africains sans contrat après le mercato

·3 min de lecture

Le marché des transferts a pris fin ce 5 octobre dans de nombreux championnats. Plusieurs joueurs Africains, dont certains très expérimentés et/ou dans la force de l’âge, se retrouvent pourtant sans club. Tour d’horizon.

ASAMOAH Kwadwo (Ghana)

Le Ghanéen fait partie d’une vague de joueurs auxquels l’Inter Milan a dit arrivederci. En Italie, ce joueur très polyvalent – il peut évoluer en tant que latéral ou milieu axial – est considéré comme une valeur sûre, après avoir évolué au Torino (2008), à Udinese (2008-2012), à la Juventus Turin (2012-2018) et chez les Intéristes depuis 2018. À 31 ans, ce gaucher aussi athlétique que technique tentera-t-il sa chance dans un autre pays européen ?

BELAÏLI Youcef (Algérie)

Un champion d’Afrique au chômage, voilà le genre de situation à laquelle on ne s’attend pas. Surtout lorsqu’il s’agit d’un des grands artisans de la victoire de l’Algérie à la CAN 2019. L’ailier âgé de 28 ans a en réalité obtenu la rupture anticipée de son contrat avec le club saoudien Al Ahli SC. Nul doute que l’Oranais ne devrait pas rester très longtemps dans l’impasse. Il a en tout cas indiqué être intéressé par un retour dans le Championnat de France.

BEN MUSTAPHA Farouk (Tunisie)

L’éternel numéro deux au poste de gardien de but de l’équipe de Tunisie se retrouve sans club, la formation saoudienne Al Shabab ayant décidé que l’aventure ne se prolongerait pas en 2021. Un retour dans le championnat tunisien n’est pas à exclure pour ce portier expérimenté.

DIARRA Souleymane (Mali)

Malgré une saison solide dans le Championnat de Turquie, le milieu de terrain a obtenu en septembre la rupture de son contrat avec Gaziantep. Depuis, le Malien n’a pas trouvé de nouvel employeur. Mais à 25 ans, il semble susciter la convoitise de nombreux clubs.

DOUMBIA Seydou (Côte d’Ivoire)

Le goleador ivoirien doit commencer à trouver le temps long. Ça fait déjà sept mois qu’il a été viré du FC Sion pour avoir refusé des mesures de chômage partiel durant la crise du Covid-19. À 32 ans, cet attaquant passé par la Côte d’Ivoire, le Japon, la Suisse, la Russie, l’Italie, l’Angleterre, le Portugal et l’Espagne, va-t-il découvrir un neuvième championnat ?

GESTEDE Rudy (Bénin)

Le Béninois n’a pas souhaité signer une extension de contrat avec Middlesbrough pour achever la saison 2019-2020 en 2e division anglaise. L’attaquant est donc libre depuis fin juin. À 31 ans, nul doute que l’Écureuil, qui évolue en Grande-Bretagne depuis 2011, va bien réfléchir avant de choisir son prochain club.

KAPTOUM Wilfrid (Cameroun)

Ce milieu de terrain âgé de 24 ans a l’avenir devant lui, même si le Bétis Séville a décidé de ne pas garder cet élément passé par la Samuel Eto’o Academy et formé au FC Barcelone. Reste que, après plusieurs années en championnats d’Espagne, Wilfrid Kaptoum peine à s’imposer dans l’élite, et ce malgré une réputation de futur crack.

NIASSE Oumar (Sénégal)

À 30 ans, ce buteur devrait logiquement avoir encore quelques belles années devant lui. Mais le Sénégalais ne s’est jamais imposé en Angleterre, comme il avait pu le faire en Turquie et en Russie par le passé. Depuis 2015, le Lion a été prêté à de nombreuses reprises à différents clubs anglais par Everton, avant que les Toffees décident de ne pas prolonger leur collaboration avec Niasse.