Afrique : Comment Infantino a imposé Patrice Motsepe à la présidence de la CAF

SO FOOT
·1 min de lecture

Ce sacré Gianni Infantino a réinventé, pour l'élection à la présidence de la CAF, le bon vieux système du candidat unique, qui a fait le bonheur de tant de chefs d'États africains. Le big boss du football mondial, avec cet humour teinté de cynisme qui fait son charme, niera jusqu'à son dernier souffle s'être mêlé de l'élection du président de la CAF. Il l'a encore répété, le 5 mars dernier, lors d'une conférence de presse de l'International Board. Et il le redira, à chaque fois qu'un journaliste un brin soupçonneux lui posera la question. Le Valaisan se contentera juste de rappeler qu'il n'a d'autre but que d'aider le football africain à se développer.

Le vendredi 12 mars, le milliardaire sud-africain Patrice Motsepe (59 ans) sera donc le seul candidat en lice. Le président du club de Mamelodi Sundows, qui a fait fortune dans le secteur minier, pèse 2,150 milliards d'euros, un petit pécule faisant de lui le…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com