Sans Agbegnenou mais avec des Bleues ambitieuses aux Mondiaux

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Vice-championne du monde et olympique en 2021, Madeleine Malonga sera particulièrement attendue cette année en l'absence de Clarisse Agbegnenou. (F. Faugère/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Même si sa locomotive Clarisse Agbegnenou est en pause maternité, l'équipe de France féminine sélectionnée ce lundi et notamment emmenée par Madeleine Malonga et Romane Dicko promet d'être très compétitive lors des Championnats du monde à Tachkent (Ouzbékistan) en octobre prochain.

Si ces messieurs attendront l'issue du prochain Grand Chelem de Budapest, dans un mois, pour être fixés, l'équipe de France féminine a elle été annoncée dès ce lundi, soit trois mois et demi avant les Championnats du monde à Tachkent (Ouzbékistan), du 6 au 13 octobre, et aura « le temps pour se préparer l'esprit tranquille », selon Frédérique Jossinet, la vice-présidente de la Fédération en charge du haut niveau.

En l'absence de Clarisse Abgbegnenou, en pause maternité après son doublé en or Championnats du monde-Jeux Olympiques l'an passé, la France comptera sur toutes ses autres médaillées individuelles de Tokyo, les argentées Amandine Buchard (-52kg), Sarah-Leonie Cysique (-57) et Madeleine Malonga (-78) ainsi que la médaillée de bronze Romane Dicko (+78). Shirine Boukli (-48), Manon Deketer (-63, la catégorie d'Agbegnenou), Margaux Pinot et Marie-Eve Gahié (-70) et Julia Tolofua (+78) complètent la sélection.

Les Jeux de Paris en point de mire

« Il y a des catégories sur lesquelles nous avons eu quelques discussions mais les critères de sélection étaient clairs et ils ont tous été respectés, précise Jossinet dans son communiqué. On ne peut que se réjouir du niveau de performance des féminines et des discussions que cela peut engendrer. Nous nourrissons en effet beaucoup d'ambition avec cette équipe, à savoir de nombreux titres en octobre à Tachkent. »

Ces Mondiaux lanceront par ailleurs la course aux points de l'Olympic Ranking List dans la perspective des JO de Paris 2024.

lire aussi

Toute l'actu du judo

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles