Agent du fisc tué dans le Pas-de-Calais : Une minute de silence à l’Assemblée et un hommage mercredi

Jacques Witt/SIPA

Solennel - « La République pleure l’un des siens », a déclaré plus tôt le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal

Députés et ministres debout et silencieux dans l’hémicycle. L’Assemblée nationale a observé mardi une minute de silence en mémoire de l’agent du fisc tué la veille lors d’un contrôle chez un brocanteur du Pas-de-Calais, avant un hommage mercredi dans les services fiscaux.

Cette minute de silence a été demandée à l’ouverture de la séance des questions au gouvernement par la députée EELV Sandrine Rousseau, rejointe par la présidente de l’Assemblée Yaël Braun-Pivet. Le ministre des Comptes publics, Gabriel Attal, avait auparavant annoncé un hommage à la victime mercredi à midi dans les Directions départementales des finances publiques (DDFiP) de France.

« La République pleure l’un des siens, a-t-il déclaré après s’être entretenu plus d’une heure avec les collègues de la victime aux services fiscaux d’Arras. Il est révoltant qu’un serviteur de l’Etat, de la République, des Français puisse être (…) tué parce qu’il fait son travail. »

« Les agents exercent des missions dangereuses »

« Ce drame vient amèrement rappeler à tous que les agents des finances publiques, en particulier nomades, exercent des missions potentiellement dangereuses », a réagi pour sa part mardi FO-DGFiP dans un communiqué, appelant à « tirer les leçons de cette tragédie pour renforcer concrètement la protecti(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Pas-de-Calais : Ce que l’on sait de la mort d’un agent du fisc lors d’un contrôle
Pas-de-Calais : Un agent du fisc tué au couteau « dans le cadre d’un contrôle »