Agents de joueurs et avocats mandataires sportifs, la guerre est déclarée

·1 min de lecture

Cela fait plus de dix ans que les poules aux œufs d'or ont commencé à leur glisser des mains. Dix ans que les avocats mandataires sportifs, en vertu de la loi du 28 mars 2011, viennent marcher sur leurs plates-bandes. Eux, ce sont les agents sportifs qui, jusque-là, s'en donnaient à cœur joie pour valoriser des joueurs sur le marché des transferts et toucher de sympathiques commissions. En 2021, la situation n'a pas totalement changé - certains agents continuent de s'en mettre plein les poches -, mais le milieu évolue. Face aux 500 agents sportifs licenciés auprès de la Fédération française de football, se dressent dorénavant plus de 300 avocats mandataires sportifs (AMS, pour simplifier) au niveau national.

Et c'est peu dire que depuis leur reconnaissance, ces professionnels du droit - dont l'activité de mandataire sportif se veut "accessoire" - bousculent les codes. De nombreux joueurs ont d'ailleurs décidé de sauter le pas : Kylian…

Lire la suite sur sofoot.com

SO FOOT.com
SO FOOT.com
Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles