Agression du père de Marquinhos : un cinquième suspect mis en examen et écroué

·2 min de lecture

INFO L'EQUIPE. Un homme de 23 ans a été placé en garde à vue, mi-avril, dans le cadre de l'enquête sur l'agression du père du capitaine du PSG. Il a nié avoir participé aux faits avant d'être mis en examen, puis placé en détention provisoire.

C'est un nouveau rebondissement dans une affaire qui n'en manque pas. Selon nos informations, les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Versailles ont extrait, le 12 avril, de sa cellule de la maison d'arrêt de Bois-d'Arcy, un homme de 23 ans, détenu pour une série de vols à domicile avec séquestration. Entendu dans les locaux de la PJ versaillaise, il est soupçonné d'avoir pris part au « home-jacking » commis au domicile du père de Marquinhos à Chatou (Yvelines). Des faits perpétrés le 14 avril 2021, vers 21 h 30, alors que le capitaine du PSG et ses coéquipiers affrontaient le FC Nantes au Parc des Princes (2-1). Au cours de son audition, ce suspect, de nationalité égyptienne, aurait fermement nié sa participation à ce vol avec séquestration.

Toujours selon nos informations, il aurait notamment été confondu par sa petite taille. Un précieux élément fourni par le père du joueur brésilien qui avait décrit, de manière précise, ses deux agresseurs : l'un étant de grande taille et un second beaucoup plus petit et présentant un certain embonpoint. Présenté à la juge d'instruction en charge de cette affaire, il a été mis en examen pour des faits de « vol aggravé » et « séquestration en réunion » avant d'être reconduit dans sa cellule de prison. Sollicité, son avocat Me Karim Morand-Lahouazi, n'a pas donné suite.

Un butin constitué de sacs de luxe et de 2400€ en liquide

Le soir des faits, le père de l'international brésilien avait été surpris dans sa propriété alors qu'il venait de sortir son chien. Ses deux agresseurs l'avaient ensuite contraint à rentrer dans son domicile dans lequel se trouvaient aussi ses deux filles et soeurs de Marquinhos, âgées de 14 et 16 ans. Les voleurs s'étaient ensuite emparés de sacs à main de luxe et de 2400€ en argent liquide, avant d'enfermer les trois victimes dans un dressing. Le duo avait pris la fuite au volant d'une Peugeot 308 dans laquelle les attendait un troisième complice.

Chargés de cette affaire, les policiers de la BRB de la PJ de Versailles avaient interpellé, le 18 mai 2021, quatre suspects, - dont un mineur de 17 ans au moment des faits -, comme l'avait révélé L'Equipe. Tous quatre ont nié leur participation à ce vol avec séquestration. Ils ont tous été mis en examen, puis placés en détention provisoire pour trois d'entre eux.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles