Agression sexuelle dans le patinage: Peizerat charge encore "le dictateur Gailhaguet"

RMC Sport

Gwendal Peizerat en remet une couche sur Didier Gailhaguet. Deux jours après avoir chargé le président de la Fédération des sports de glace au micro de RMC Sport, l’ancien champion olympique de danse sur glace (en 2002 à Salt Lake City avec Marina Anissina), a à nouveau dénoncé son attitude et sa politique ce lundi matin sur l’antenne de RMC. Didier Gailhaguet est dans l’œil du cyclone depuis les accusations de viol de Sarah Abitbol sur son ancien entraîneur, Gilles Beyer.

"Une Fédération menée par la peur et les menaces"

"Il est à la présidence de la Fédération depuis 20 ans, rappelle Gwendal Peizerat, 47 ans, au micro de Jean-Jacques Bourdin. Il confond la fonction et l’homme comme tout dictateur. Cette Fédération est menée par la peur, les représailles, les menaces, le copinage… Aujourd’hui on est abasourdi. C’est la famille du patinage. Sarah (Abitbol), pour moi, c’est une petite sœur. C’est comme si que j’apprenais qu’elle a été violée par mon oncle. C’est horrible mais c’est la partie visible de l’iceberg."

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

"Gailhaguet a mis le renard dans le poulailler"

Alors que le patron de la FFSG a rendez-vous ce lundi (à 16h) avec la ministre des Sports Roxana Maracineanu, l’ancien patineur ne veut pas croire qu’il ne savait rien. "Il savait que Gilles Beyer avait déjà été évincé par madame la ministre Marie-George Buffet (1997-2002), elle l’avait sorti des équipes nationales, de la direction technique....

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi