Agressions d'enfants : une enquête de la FIFA contre quatre officiels gabonais

La FIFA réplique. (Gerrit Van Keulen/Presse Sports)

À la suite des révélations de soupçons d'abus sexuels de jeunes joueurs au Gabon, la FIFA a ouvert, ce mardi, une enquête à l'encontre de trois entraîneurs et un haut responsable du pays.

La FIFA a ouvert une enquête disciplinaire contre trois entraîneurs et un haut responsable du foot gabonais, soupçonnés depuis fin 2021 de multiples agressions sexuelles de joueurs mineurs, a-t-elle annoncé ce mardi. L'instance internationale a d'abord entamé en décembre dernier des investigations préliminaires contre Patrick Assoumou Eyi, entraîneur de l'équipe nationale des moins de 17 ans jusqu'en 2017, également au coeur d'une enquête pénale dans son pays.

Sa chambre disciplinaire a étendu au monde entier la suspension provisoire infligée le 17 décembre par la Fédération gabonaise à Eyi, surnommé « Capello », et accusé d'avoir abusé de plusieurs centaines de jeunes garçons. La FIFA a ensuite ouvert des procédures distinctes contre deux autres entraîneurs gabonais, Triphel Mabicka et Orphée Mickala, ainsi que le président de la Ligue de l'Estuaire, la province de la capitale Libreville, Serge Ahmed Mombo.

Ces trois hommes sont bannis pour 90 jours de toute activité (administrative ou sportive), « au niveau national comme international », précise l'instance. L'affaire avait été révélée en décembre par le quotidien britannique The Guardian, qui citait des témoignages anonymes de victimes déclarées.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles