Agressions sexuelles dans le patinage: Candeloro s'attaque au système Gailhaguet

RMC Sport

Philippe Candeloro en avait visiblement gros sur le cœur. Présent sur le plateau de BFM Story ce lundi, l'ancien patineur a réagi aux accusations d'agressions sexuelles et de viols qui touchent depuis quelques jours sa discipline. Le double médaillé olympique a remis en cause la politique du président de la Fédération française des sports de glace (FFSG), Didier Gailhaguet. "Le problème, c’est que plusieurs fois, on a essayé d’aller contre la politique sportive de Didier Gailhaguet, ou sa gestion en tout cas, parce qu’on ne partage pas forcément les mêmes avis", a-t-il déploré.

Candeloro a reconnu avoir abandonné ce combat, tant les dés étaient pipés: "Moi j’ai jeté l’éponge, alors que je suis peut-être la personne la plus légitime d’aller reprendre une fédération comme la nôtre. Mais j’ai jeté l’éponge parce que j’ai compris que tant que Didier Gailhaguet aura décidé de rester à la tête de cette fédération, il y arrivera tout le temps. Donc si ce n’est pas lui qui décide de laisser la place, il n’y a personne."

"Je sais que Didier Gailhaguet ne donnera jamais sa démission"

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Pour l'ex-sportif, une autre personne que Gailhaguet pourrait avoir du mal à s'imposer au sein de la fédération: "Ou même si la personne y arrive, il se passera tellement de choses avec des gens de l’intérieur qui mettront des 'peaux de banane' sous le nouveau président, que ça ne fonctionnera pas."

Philippe Candeloro s'en...

Lire la suite sur RMC Sport

A lire aussi

À lire aussi