Ajax-Lille (3-0) - Le LOSC prend une gifle à Amsterdam

Il n'aura fallu qu'une soirée pour que le LOSC mesure l'ampleur de sa mission dans cette phase de poules de Ligue des champions. Le club nordiste, qui faisait son grand retour dans la compétition, a tiré un gros morceau d'entrée en se frottant à l'Ajax, demi-finaliste de la dernière édition, à la Johan Cruyff Arena.

Un manque de réalisme fatal dans les 2 surfaces

Il n'y pas eu de match dans ce rapport de force. Ou s'il y en a eu un, alors c'était un match vu et revu pour les clubs français, avec une inefficacité chronique dans les deux zones de vérité comme une sorte de plafond de verre pour refléter l'écart avec l'une des plus grandes institutions européennes. Bien-sûr, l'affaire aurait pu prendre une autre tournure si Osimhen s'était vu accorder un penalty dès la deuxième minute. Mais il n'en a rien été. L'Ajax a donc pu entrer dans son match sans encombre. Et là, ça a fait mal.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Peu après le quart de jeu, le club néerlandais a débloqué la situation grâce à une tête de Quincy Promes sur un centre parfait de Nicolas Tagliafico (1-0, 18e). Lille aurait pu refaire surface mais Jonathan Ikoné a manqué une énorme opportunité avant la pause (44e).

Lille paie pour apprendre

Un tournant, forcément, puisque l'Ajax a repassé la seconde au retour des vestiaires. Et avec beaucoup de maîtrise, les locaux ont doublé la mise au pire moment pour le LOSC, sur un superbe tir croisé dans la lucarne d'Edson Alvarez (2-0, 50e). Touché, les hommes de Christophe Galtier ont définitivement coulé lorsque l'intenable Nicolas Tagliafico a placé une tête imparable pour le but du 3-0 (63e).

Edson Álvarez Ajax Lille
Edson Álvarez Ajax Lille

Lille a tout de même existé, proposant un contenu qui aurait mérité un score moins lourd. Mais en Ligue des champions, le manque de réalisme ne pardonne pas. Ikoné, Bamba ou Çelik, qui ont tous buté sur un Onana impérial, ont pu l'attester. L'aventure est loin d'être terminée, mais le LOSC paie déjà pour apprendre.

 

À lire aussi