Al-Khelaïfi et Leonardo toujours pas jugés par la commission de discipline de l'UEFA

Le cas de Nasser al-Khelaïfi et Leonardo, les deux dirigeants du PSG qui se sont emportés contre les arbitres à la suite de l'élimination en Ligue des champions face au Real Madrid, ne sera pas étudié lors de la prochaine réunion de la commission de discipline de l'UEFA.

Le 10 mars, l'UEFA ouvrait un « cas disciplinaire » contre le PSG, et nominativement contre Nasser al-Khelaïfi et Leonardo (respectivement président et directeur sportif du club parisien) en raison de leur emportement supposé contre les arbitres après la défaite, la veille, sur la pelouse du Real Madrid (1-3), en 8es de finale retour de Ligue des champions. Depuis, la situation n'a pas évolué.

lire aussi

Nasser al-Khelaïfi a piqué une colère selon la presse espagnole

Le dossier des deux dirigeants parisiens n'a pas été traité par la commission de discipline de l'instance européenne qui s'est tenue le 30 mars. Il ne l'a pas été davantage par celle qui a lieu le 20 avril. Et selon nos informations, il n'est pas non plus à l'ordre du jour de celle prévue ce vendredi 20 mai.

Le PSG confiant pour Al-Khelaïfi, moins pour Leonardo

Certains s'étonnent de la lenteur de la procédure. Mais dans nos colonnes, Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, a assuré, le 11 mai, qu'il n'y a aucun passe-droit pour le patron du PSG, qui est aussi président de l'ECA, la puissante association des clubs européens, et membre du comité exécutif de l'UEFA.

lire aussi

Ceferin sur le nouveau format de la Ligue des champions : « Ce n'est pas la Super Ligue »

« Les théories conspirationnistes, c'est fantastique, nous expliquait-il. En Europe et un peu partout dans le monde, on pense toujours que tout est décidé dans une alcôve. C'est une blague. La commission de discipline a ouvert un cas et personne, ni vous ni moi, ne sait ce qu'elle va faire. Pourquoi devrais-je les appeler ? Je ne le fais jamais. Ni pour le fair-play financier. Je n'ai pas le temps pour cela. Et pour juger Nasser, il n'y avait pas d'urgence. Le PSG était éliminé. »

Dans l'entourage du club parisien, on confirme « ne pas connaître la date », où le cas des deux dirigeants sera étudié par la commission de discipline de l'UEFA. Mais on se montre confiant sur l'issue de cette procédure pour Nasser al-Khelaïfi, bien plus que pour Leonardo : « Nasser n'a rien fait d'agressif. Il était juste là (auprès des arbitres à l'issue de la rencontre). Il n'a rien fait. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles