«Al-Khelaïfi peut partir du jour au lendemain»

Le torchon brûle entre la direction du PSG et la Mairie de Paris. Ce samedi, Anne Hidalgo a répété qu'elle n'avait pas l'intention de vendre le Parc des Princes. En réponse, le club parisien menace de quitter l'enceinte dans un avenir proche. Selon Christophe Cessieux, cette décision serait loin d'effrayer Nasser Al-Khelaïfi, président de la formation.

La situation se dégrade entre la Mairie de Paris et le PSG. Au cœur de ce conflit, le Parc des Princes, enceinte indissociable du club parisien. Pourtant, l'histoire pourrait prendre fin. Le PSG souhaite racheter le stade à la Ville de Paris. Mais ce samedi, Anne Hidalgo a répondu clairement à Nasser Al-Khelaïfi, président de l'équipe. « Le Parc des Princes n’est pas à vendre, a déclaré la maire de Paris face aux lecteurs du Parisien. Et il ne sera pas vendu. C’est une position ferme et définitive. Il s’agit d’un patrimoine exceptionnel des Parisiens » a confié la Maire de Paris dans un entretien au Parisien. En réponse, le PSG penserait à quitter la capitale et à établir ses quartiers dans une ville proche.

« On assiste à un jeu de poker menteur »

A en croire Christophe Cessieux, Anne Hidalgo s'expose à un énorme danger. « On assiste à un jeu de poker menteur. C’est-à-dire que chacun pose ses positions. Mais c’est un jeu dangereux auquel se livre Anne Hidalgo. Vexer Nasser, ce n’est pas la…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com