Alaphilippe « souhaite » faire le Tour malgré le point d'interrogation sur son état de forme

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Julian Alaphilippe avait annoncé vouloir revenir pour le Tour de France dès sa chute, le 24 avril. (B. Papon/L'Équipe)
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Deux mois jour pour jour après sa grave chute sur les routes de Liège-Bastogne-Liège, le double champion du monde a fait part de son envie de participer au Tour de France vendredi à Cholet, en marge des Championnats de France.

Une omoplate fracturée et deux côtes cassées qui ont entraîné une perforation du poumon et un pneumothorax. Il y a deux mois jour pour jour, Julian Alaphilippe effrayait le monde du vélo en chutant lourdement en Belgique sur Liège-Bastogne-Liège. Ce week-end, le double champion du monde en titre sera de retour à la compétition à l'occasion de la course en ligne des Championnats de France à Cholet.

En amont de l'évènement, « Alaf » a exprimé son désir de prendre part de Tour de France, qui s'élance vendredi du Danemark : « Je souhaite faire le Tour, bien sûr, mais il y a aussi l'inconnue sur ma condition et puis la sélection (au sein de son équipe Quick-Step) se passe aussi plus haut. »

lire aussi

Les compositions des équipes engagées sur le Tour de France

Porteur du maillot jaune de la Grande boucle lors de ses trois dernières éditions, Julian Alaphilippe n'a pu effectuer que trois semaines de véritable entraînement en amont de la course en ligne des Championnats de France dimanche qui marquera son retour, selon son entraîneur et cousin Franck Alaphilippe.

« Je suis tombé malade quelques jours après le stage, en rentrant, donc j'ai encore loupé quelques jours d'entraînement, a ajouté le sextuple vainqueur d'étape du Tour. C'est aussi ça un peu l'incertitude. Si je me réfère à ce que j'ai pu faire comme travail pendant ce long stage, je suis content. »

Une légère appréhension

À l'écouter, la chute du 24 avril lui a laissé de légères appréhensions auparavant absentes. « Ce n'est pas que j'ai peur, mais je l'ai vu dans certaines descentes, certaines choses ont peut-être un peu changé », confessait la tête d'affiche du « Wolf pack ».

« Je ne pense plus à la chute, mais je n'ai pas recouru donc je ne sais pas comment ça va se passer dans le peloton, quand ça va descendre vite ou quand il y aura des coups de frein. Ce sont peut-être des choses qui vont paraître bizarres au début, anticipe-t-il. C'est pour ça aussi que je suis là, pour reprendre des automatismes, pas seulement pour voir où j'en suis physiquement. »

Le suspense ne va pas durer : la sélection de l'équipe Quick-Step Alpha Vinyl pour la Grande Boucle sera connue en début de semaine.

lire aussi

Toute l'actualité du cyclisme

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles