Albon compte sur l'immense expérience de son nouvel ingénieur

Basile Davoine
·2 min de lecture

À compter de ce week-end, dans des fonctions identiques par le passé. Alors qu'Albon a vécu trois premiers Grands Prix mitigés et s'est attiré des critiques, Red Bull dit vouloir tout faire pour le soutenir. Concernant ce changement dans son entourage, Albon assure qu'il s'agit d'une décision prise pour bénéficier d'un appui expérimenté à ses côtés, alors que la RB16 s'avère une monoplace difficile à comprendre en ce début de championnat. 

Lire aussi :

Red Bull a "du mal à comprendre les critiques" envers Albon

"Tout d'abord, il n'y a aucun problème avec mon ingénieur d'avant", tient à souligner Albon. "Actuellement, la voiture est compliquée à piloter et je crois que la décision de l'équipe était d'avoir une certaine expérience. Simon apporte ça. Il est en F1 depuis longtemps maintenant. Ceci étant dit, il comprend la F1 et j'espère qu'il nous emmènera dans la bonne direction."

La collaboration entre Albon et Rennie ne part pas de zéro puisque les deux hommes ont travaillé ensemble au simulateur ainsi que sur des essais la saison dernière. Aujourd'hui chez , Daniel Ricciardo garde un souvenir brillant de son ingénieur de course et estime qu'il a joué un rôle décisif lorsqu'il a décroché ses premières victoires avec Red Bull. 

"Je pense avant tout que les relations entre pilote et ingénieur de course doivent d'abord et avant tout exister", fait remarquer l'Australien. "Il faut bien s'entendre, se comprendre l'un et l'autre, et Simon m'avait compris, il avait compris que parfois j'étais différent. Je crois que nous avions ce lien, cette alchimie, et ça m'a aussi aidé à avoir confiance en lui. Si nous étions tiraillés au sujet d'une voie à suivre, très souvent je lui donnais mon ressenti puis le laissais décider. Je savais qu'il prendrait la bonne décision. Ça peut paraître aussi simple que ça, mais je ne lui rends probablement pas justice. Il a énormément d'expérience et il est très bon, mais il faut avoir confiance l'un envers l'autre. En ce qui concerne Alex et Simon, je suis certain que ça va bien se passer. Chaque pilote est différent, mais j'ai connu de belles années avec Simon."