Aleksander Aamodt Kilde remporte la descente de Lake Louise

Aleksander Aamodt Kilde déjà au point en descente. (C. Pallot/Zoom)

Le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde s'est montré samedi le plus rapide lors de la descente de Lake Louise, remportée devant l'Autrichien Daniel Hemetsberger (+0''06) et le Suisse Marco Odermatt (+0''10).

Il n'y a pas eu de surprise samedi à Lake Louise (Canada). Le tenant des globes de descente et de super-G, le Norvégien Aleksander Aamodt Kilde, a remporté la très serrée descente inaugurale, qui avait été reportée de 24 heures en raison de la météo (neige, brouillard). C'est la 14e victoire de sa carrière en Coupe du monde.

lire aussi : Les résultats de la descente

Impressionnant de haut en bas par son engagement et sa technique, il a devancé de 6 centièmes seulement l'Autrichien Daniel Hemetsberger et de 10 centièmes le Suisse Marco Odermatt, qui devra donc encore patienter pour s'imposer pour la première fois dans la discipline en Coupe du monde.

La course a été marquée par des changements fréquents de luminosité, mais sans conséquence notable au classement. L'Italien Dominik Paris a chuté de manière spectaculaire à vitesse élevée dans les filets, sans aucune gravité fort heureusement. Quant à Beat Feuz, 5e à 0''63, on a senti que sa courte préparation (16 jours seulement sur les skis et pas de stage au Chili) ne l'a pas empêché d'être déjà très incisif.

lire aussi : Clarey : « J'ai tout changé en 15 ans »

Johan Clarey sixièmeLe vice-champion olympique Johan Clarey a été le meilleur Français du jour, avec un excellent haut de tracé et une 6e place au final (+0''88). Satisfaction aussi pour Matthieu Bailet qui a terminé 15e (+1''72) pour ses débuts avec ses skis Head, un changement de matériel toujours compliqué à négocier.

Maxence Muzaton (23e, +2''21) et Adrien Théaux (29e, + 2''45) sont dans le Top 30, une vraie performance pour le deuxième, un an et quelques jours après ses graves blessures survenues à l'entraînement (fracture du tibia, fracture du coude avec arrachement du triceps, et lésion à la cuisse). Pour l'une de ses rares apparitions en descente, Alexis Pinturault a terminé 40e (+3''12). Il visera évidemment mieux ce dimanche en super-G (20h30).