Alex Albon : "Je ne vais pas mentir, ça fait mal"

Fabien Gaillard
·2 min de lecture

Alors qu'il a un temps semblé en passe de la conserver malgré la pression qui pesait sur ses épaules, la fin de saison de Sergio Pérez et sa réaction trop tardive à Abu Dhabi ont fini de sceller son sort. Alex Albon a perdu sa place de titulaire chez Red Bull, un an et demi après l'avoir occupée pour la première fois, déjà en remplacement d'un pilote à l'époque en difficulté, Pierre Gasly.

Le Thaïlandais verra de près comment Pérez se comportera dans le baquet de la future RB17 puisqu'il n'a pas été éjecté du programme de la firme autrichienne mais bien relégué au rang de pilote d'essais et de réserve, avec en perspective un travail important à mener dans le cadre de la préparation à 2022 que ce soit lors des tests pneumatiques ou en simulateur.

Lire aussi :

Pourquoi l'arrivée de Pérez chez Red Bull est une juste récompense Red Bull : "Impossible" d'ignorer la forme de Pérez en 2020 Verstappen espère que Pérez lui évitera d'être "seul" contre Mercedes

La saison 2020 d'Albon n'a pas été très bonne, surtout en comparaison de la référence de l'écurie de Milton Keynes, Max Verstappen. Alors que le Néerlandais a signé deux victoires à la loyale aux GP du 70e Anniversaire et d'Abu Dhabi face aux Mercedes, ainsi que neuf autres podiums, le pilote au numéro 23 a connu deux podiums, miné par ses difficultés au volant de l'instable RB16. Aux points, Verstappen a terminé troisième après avoir récolté 214 unités et Albon septième avec 105, notamment devancé par son remplaçant Pérez.

Alors qu'il avait été silencieux depuis vendredi et l'annonce de son remplacement, Albon a publié un court message sur Instagram, adressé à ses fans : "Je ne vais pas mentir, les gars, ça fait mal. J'ai tout donné, mais ce n'était pas suffisant. Je veux dire un grand merci à tous ceux qui m'ont soutenu tout au long de cette année, en particulier à mes fans thaïlandais."

"Avec toutes les opinions différentes qui ont été exprimées, vous avez toujours été là pour m'aider. Je n'abandonne pas, j'ai consacré ma vie à tout ceci et je ne laisserai pas cela s'arrêter maintenant. J'ai davantage à donner et mon objectif est de revenir pour 2022 et de brandir à nouveau le drapeau thaïlandais !"

Contrairement à Pierre Gasly qui, après avoir été sorti de l'équipe mère, avait rebondi chez Toro Rosso/AlphaTauri, Albon doit lui rester sur la touche en 2021 puisque les baquets de la structure de Faenza sont déjà occupés par le Français et le jeune protégé du programme Red Bull, Yuki Tsunoda.