Alex Portal, déjà en argent, vise l'or aux Mondiaux

Alex Portal a décroché l'argent mondial sur le 100m papillon. (Sy. Thomas/L'Équipe)

Les Mondiaux de para-natation ont débuté dimanche à Funchal (Madère). Pour Alex Portal (20 ans), l'occasion est belle de viser un premier titre mondial. Les Bleus ont déjà quatre médailles après deux jours d'épreuves.

Quelques mois après les Jeux paralympiques, où ils avaient décroché cinq médailles, les nageurs français ont replongé depuis dimanche et jusqu'au 18 juin à l'occasion des Mondiaux de Funchal (Madère). Une équipe étoffée, qui comprend 11 athlètes, dont quatre petits nouveaux. Et parmi eux, Kylian Portal, dont on connaît davantage le frère aîné, Alex, revenu de Tokyo avec l'argent sur 200m 4 nages et le bronze sur le 400m. « Si on considère que c'était mes premiers Jeux et que j'ai ramené des médailles, ça reste une réussite. Mais en termes de performances, et par rapport à ce que j'en attendais, ça a été un peu décevant. J'ai comme un sentiment d'inachevé et je n'ai pas envie que ça se reproduise à l'avenir. »

Des Mondiaux sans son principal rival
À 20 ans, Alex Portal est sans concession. Mais le jeune homme qui souffre de la même déficience visuelle que son cadet, un albinisme oculaire, omettrait presque de dire que, dans sa catégorie (S13), il se coltine un véritable épouvantail, Igor Boki, qui a amassé 17 médailles dont 15 d'or lors de ses trois participations paralympiques. Sauf que le Biélorusse de 27 ans, du fait de la guerre en Ukraine, n'est évidemment pas au départ des Mondiaux. « C'est sûr qu'on peut voir ça comme une opportunité supplémentaire de faire des médailles d'or. Mais j'ai du mal à me positionner, insiste Alex Portal. J'aime bien quand il y a de la concurrence et du jeu. D'ailleurs, j'espère qu'il reviendra pour pouvoir, un jour, le battre à la régulière. Ce serait une satisfaction personnelle. »

Le nageur de Saint-Germain-en-Laye est engagé sur cinq courses (100 m papillon, 100 m dos, 100 m, 400 m et 200 m 4 nages) et compte bien affirmer sa progression. D'entrée, il a décroché une médaille d'argent sur le 100m papillon. Ce mardi matin, il a bouclé sa série du 100 m à la 2e place (54''67), derrière l'Ouzbèke Islam Aslanov. Mais on l'attend davantage sur d'autres courses. Il avait ainsi profité des derniers Championnats de France valides à Limoges pour améliorer son record personnel sur 400 m. « C'est de bon augure. Je me suis bien entraîné depuis les Jeux, je suis plutôt confiant », affirme celui qui, en revanche, n'a pas validé sa deuxième année de classe préparatoire universitaire en physique-chimie et ne pourra pas corriger le tir lors du rattrapage qui a lieu... pendant les Mondiaux.

« Jouer le podium et la gagne sur chaque course »
En tout cas, il est concentré sur son objectif sportif : « Je ne compte pas trop sur les performances des adversaires, uniquement sur les miennes, les seules sur lesquelles je peux influer, promet Alex Portal. J'espère faire mes meilleurs temps partout, jouer le podium et la gagne sur chaque course. Concrètement, l'idée est de revenir avec un ou deux titres. » Une ambition légitime qui le lancerait idéalement vers les Jeux de Paris 2024. « Après quelques semaines de repos au retour de Tokyo, je n'avais qu'une envie : m'entraîner pour Paris. J'ai changé quelques trucs, les préparations physique et mentale. J'aborde les compétitions différemment, dans l'eau je sens que je suis plus fort. J'ai pris de l'âge et de la musculature. Je sais bien que, maintenant, plus de monde attend de moi des résultats. Mais je ne ressens pas plus de pression que ça. » Pas plus que celle qu'il s'impose à lui-même.

Lui, comme les autres Bleus ont joliment amorcé leur quête à Funchal. Dimanche, Solène Sache a ainsi décroché une médaille de bronze sur 100 m brasse (catégorie SB4). Le lendemain, ce sont deux paralympiens qui se couvraient d'argent : Laurent Chardard sur 100m (S6) et Ugo Didier, le double médaillé des Jeux de Tokyo (2e sur 400 m, 3e sur 200 m 4 nages), sur le 200 m 4 nages (SM9).

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles