Alexis Pinturault évoque « un bilan mitigé » après sa 6 e place en géant à Adelboden

Alexis Pinturault à Adelboden ce samedi. (S. Boué/L'Équipe)

Sixième du géant d'Adelboden à 2''50 de Marco Odermatt samedi, Alexis Pinturault mesure le chemin qui le sépare encore des meilleurs dans la discipline cet hiver.

Alexis Pinturault, 6e à 2''50 de Marco Odermatt) : « Le bilan est un peu mitigé. Encore une fois il y a des bonnes choses, mais actuellement il y a Henrik (Kristoffersen) et Marco (Odermatt) qui sont devant. Ils forment le peloton de tête, et derrière c'est assez serré, mais je ne suis pas encore à même de monter sur la boîte. L'écart se resserre je trouve. En termes de sensations c'est de mieux en mieux, mais il manque encore ce petit truc. J'espère qu'on le trouvera pour Garmisch-Partenkirchen (le 29 janvier) notamment, on aura un peu de temps même s'il y a pas mal de slaloms avant pour moi. Techniquement ça va, le matériel répond correctement, mais quand on voit les autres, ça peut aller beaucoup plus vite. Il faut que ça aille beaucoup plus vite. »

lire aussi : Les résultats du géant d'Adelboden

Léo Anguenot, 16e à 4''20 de Marco Odermatt : « C'est que du bonheur. C'était mon 9e départ en Coupe du monde et ma première qualification en deuxième manche, avec un dossard élevé (61), en plus à Adelboden, où j'avais fait ma première Coupe du monde, devant énormément de public. C'est incroyable ! Je suis content d'avoir réussi à me libérer en deuxième manche. Il y avait du stress au départ, mais j'ai produit mon ski. En première manche, j'ai été étonné car la partie haute était encore super bonne, mais le dernier mur tapait beaucoup. J'ai fait des podiums en Coupe d'Europe cette saison, maintenant je concrétise en Coupe du monde, c'est cool ! »

lire aussi : Le classement général de la Coupe du monde