Alizé Cornet, c'est déjà fini à l'Open d'Australie

Déception pour Alizé Cornet. (N. Luttiau/L'Équipe)

Quart de finaliste l'an dernier, Alizé Cornet s'est inclinée d'entrée face à la Canadienne Leylah Fernandez (7-5, 6-2). La Niçoise sortira du top 50 au lendemain du tournoi.

Elle avait été une grande animatrice du tournoi féminin l'an dernier. Quart de finaliste en Australie pour la première fois de sa carrière en Grand Chelem, Alizé Cornet avait écarté trois joueuses mieux classées qu'elle dont les anciennes vainqueures de Roland-Garros Garbiñe Muguruza et Simona Halep. Pas de bis repetita cette année puisque la joueuse de 32 ans (34e mondiale) s'est inclinée d'entrée face à l'ancienne finaliste de l'US Open Leylah Fernandez (20 ans, 40e), en deux sets (7-5, 6-2).

lire aussi : Le tableau féminin de l'Open d'Australie

Cornet avait pourtant idéalement démarré sur un court n°3 inondé de soleil, s'emparant du service de la Canadienne dès l'entame du match pour mener 2-0, puis 3-1. Bien installée dans son schéma tactique tout en variations, la Française faisait parler son expérience. Mais la chaleur de plus en plus écrasante sembla avoir peu à peu raison de ses intentions. Souvent à la recherche d'un second souffle au fil des points qui s'allongeaient, elle laissa la gauchère revenir à hauteur puis s'offrir une première balle de set à 5-4 sur son service. Un revers trop long offrit un peu de répit à Cornet qui finit par céder à 6-5 après une double faute pleine de tension nerveuse à 30A.

« C'était un peu couru d'avance »Dans la seconde manche, les efforts semblaient peser de plus en plus lourd dans les jambes de celle qui disputait son 64e tournoi du Grand Chelem d'affilée, un record. Breakée de nouveau à 3-2, elle repoussa l'échéance dans le très long jeu qui suivit mais finit par céder après 1h42 de surcuisson. Conséquence de cette défaite prématurée, qui la privait d'un éventuel choc franco-français au deuxième tour face à Caroline Garcia, Cornet sortira du Top 50 au lendemain de cet Open d'Australie qui pourrait aussi être son dernier.

« Pour défendre un quart de finale, je n'avais pas tiré le meilleur tableau du monde, on ne va pas se leurrer quand même. Il aurait fallu que je sois à 110 % sur le court ce qui n'était pas le cas malheureusement. Ça fait quelques semaines que je me traîne quelques soucis de santé, je savais que j'allais pouvoir jouer, mais pas dans quel état. Là, je n'ai tenu qu'un set. En plus par 40 degrés, c'était prévisible. Si j'avais gagné le premier set j'aurais pu m'en sortir sur un malentendu mais, à ce niveau-là, vu mon état physique et énergétique c'était un peu couru d'avance », a-t-elle confié après le match.

lire aussi : L'évolution des scores en direct