Alizé Cornet : « Courage à Fiona (Ferro) »

Fiona Ferro lors du dernier Roland-Garros. (S. Boué/L'Équipe)

Alizé Cornet a réagi à la plainte portée par Fiona Ferro contre son ex-entraîneur, Pierre Bouteyre, qu'elle accuse de viols et agressions sexuelles répétés subis entre 2012 et 2015. Bouteyre a également été pendant longtemps l'entraîneur de Cornet.

Après sa qualification pour le troisième tour de l'US Open, Alizé Cornet a été interrogée sur la plainte portée en février par Fiona Ferro contre son ex-entraîneur, Pierre Bouteyre, qu'elle accuse de viols et agressions sexuelles répétés subis entre 2012 et 2015. Bouteyre a aussi longtemps coaché la Niçoise de 32 ans, entre 2002 et 2012, puis entre 2018 et 2019.

lire aussi

Le choc Ferro

« C'est un sujet beaucoup trop grave et sérieux pour que je m'épanche dessus pendant le tournoi, a expliqué Cornet. Ça m'affecte évidemment beaucoup et c'est peut-être une des raisons pour lesquelles je ne dors pas très bien la nuit. Évidemment j'envoie un énorme soutien à Fiona, ce que j'ai fait par message parce que c'est ma pote. C'est terrible, pour les deux et spécialement pour Fiona. Ça a été mon entraîneur pendant dix ans donc ce n'est pas cool d'apprendre ce genre de trucs. Mais j'étais déjà au courant donc je ne tombais pas non plus de trop haut. Je le sais depuis quelques mois (qu'il y a une procédure en cours). »

Alizé Cornet

« On est avec elle, on l'aime et toutes les filles du vestiaire pensent à elle très fort »

La Française a par ailleurs confirmé qu'elle allait être entendue dans cette affaire en tant que témoin : « Je fais ce que j'ai à faire. Dans le cadre de l'enquête, on me demande et ce n'est pas comme si je pouvais négocier avec la police. Courage à Fiona. On est avec elle, on l'aime et toutes les filles du vestiaire pensent à elle très fort. J'espère qu'elle arrivera à avancer dans sa vie quand ce sera terminé. »

lire aussi

Garcia à propos de Ferro : « Ça remue énormément »

À l'époque des faits, Fiona Ferro était âgée de 15 à 18 ans. Pierre Bouteyre, qui l'a entraînée à Saint-Raphaël, a été mis en examen le 18 août. Selon Nice-Matin, Bouteyre « reconnaît la matérialité des faits mais conteste l'accusation de viols » formulée par la joueuse de 25 ans, évoquant au contraire des relations consenties selon son avocate, Me Virginie Pin. Bouteyre, 50 ans, a été placé sous contrôle judiciaire avec obligation de soins, interdiction d'entraîner des mineures, ainsi que d'entrer en contact avec Ferro.