Les All Blacks bientôt sous pavillon américain ?

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

Un accord aussi "révolutionnaire" que contesté. La Fédération néo-zélandaise de rugby (NZR) a donné jeudi son aval au projet de vendre des parts de sa marque All Blacks à des investisseurs américains, un choix controversé que doivent encore accepter les joueurs. "Nous pensons que c'est une opportunité passionnante et véritablement transformatrice qui peut profiter à l'ensemble de ce sport pour les générations à venir", a assuré le patron exécutif de la NZR, Mark Robinson.

L'accord conclu avec le fonds d'investissement californien Silver Lake Partners a reçu l'approbation unanime des ligues provinciales lors de l'assemblée générale annuelle de la fédération à Wellington, mais il doit encore recevoir, en principe jeudi, le feu vert de l'association des joueurs pour être adopté. Or, pour certains d'entre eux c'est bel et bien l'âme des All Blacks qui est vendue et un veto n'est pas exclu.

"Les clubs ont vendu leur âme"

David Moffett, ancien président de la Fédération néozélandaise de rugby

sur Radio NZ

La fédération néo-zélandaise a répondu favorablement à la proposition du fonds Silver Lake, basé en Californie : 280 millions de dollars (230 millions d'euros) pour acquérir une partie de la marque "All Blacks", celle des hommes en noir triples champions du monde, qui gagnent huit matches sur dix.

L'épisode n'est pas sans rappeler le fiasco de la Super Ligue européenne de football quand plusieurs clubs prestigieux ont tenté de faire sécession de l'UEFA et sa Ligue des Champions, (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi