Les All Blacks redressent la tête et s'imposent devant l'Afrique du Sud à Johannesburg

L'arrière remplaçant Beauden Barrett arrêté par Mapimpi et Willemse, mais ça n'a pas empêché la Nouvelle-Zélande de l'emporter à Johannesburg, samedi, devant les Springboks. (S. Sibeko/Reuters)

Grâce à ce succès (23-35) samedi à Johannesburg face aux Springboks, la Nouvelle-Zélande met fin à une série de trois défaites consécutives, cette saison.

Avec ce succès d'ampleur (23-35), quatre essais à deux, obtenu samedi dans l'antre des Springboks à l'Ellis Park de Johannesburg, les All Blacks ont redonné de l'éclat à leur fougère après trois défaites consécutives. La crise couvait, le coach Ian Foster et le capitaine San Cane étaient sur la sellette, mais il n'y aura pas de révolution en Nouvelle-Zélande ni de têtes coupées.

lire aussi

Le film d'Afrique du Sud - Nouvelle-Zélande

Les All Blacks ont prouvé qu'ils savaient réagir et qu'ils n'avaient pas perdu du jour au lendemain leur rugby. Pourtant, maladroits et indisciplinés, ils ont attendu vingt-quatre minutes avant de lâcher leur première attaque, trait fulgurant de quatre-vingt mètres conclu par un but de pénalité signé Mo'Unga (26e), suivi immédiatement d'un essai en coin du flanker Sam Cane (28e, 0-8), comme un symbole.

Ils augmentèrent leur avance grâce à leur talonneur Taukei'Aho, lancé comme une balle de bowling devant l'en-but sud-africain (33e), essai transformé du bord de touche. Menés (0-15), les Springboks firent alors entrer leurs remplaçants - en fait, les titulaires aux postes -, à savoir le talonneur Marx, le pilier Kitshoff et le troisième-ligne centre Wiese, ce qui boosta leur pack et permit, par ricochet, au centre Am de planter le premier essai des champions du monde en titre (37e). Avec la transformation réussie en coin par Handré Pollard, puis une pénalité de plus de soixante mètres, côté gauche, les Sud-Africains réduisirent l'écart (10-15) juste avant la pause.

Les Springboks pensaient tenir la victoire

En seconde période, le pack bok se mit à peser devant l'en-but néo-zélandais (52e-55e), sans résultat. Am traversa seul le terrain (58e) pour décaler Mapimpi vers l'essai, mais il fut refusé par l'arbitre, M. Luke, pour obstruction d'Hendrikse. Distancés (13-20), les Sud-Africains répliquèrent immédiatement en champions : Marx gratta un ballon au sol et Willemse déclencha une très longue passe sautée pour Mapimpi, enfin récompensé sur son aile gauche (59e). Les deux équipes n'étaient alors séparées que d'un point (20-21).

Pollard ajouta un troisième but (68e, 23-21) et les Boks pensaient tenir la victoire. Mais une relance sidérante initiée par Rieko Ioane stria le terrain pour l'essai d'Havili (74e, 23-28), et les Néo-Zélandais scellèrent cette victoire par Jordie Barrett en force (79e). De quoi rassurer leurs supporters, qui commençaient à douter d'eux. Ce samedi soir (21h05), l'Argentine affronte l'Australie à San Juan, dans le cadre de la deuxième journée de ce Rugby Championship.

lire aussi

Calendrier/résultats du Rugby Championship