Les Allemands s'opposent à la FIFA au sujet du brassard arc-en-ciel et de l'interdiction de la bière

Manuel Neuer, ce samedi en conférence de presse. (J. Sibley/Reuters)

Le directeur de la fédération Oliver Bierhoff et le gardien allemand Manuel Neuer ont soutenu ce samedi le port du brassard arc-en-ciel lors de la Coupe du monde au Qatar, et ont regretté l'interdiction de la bière aux abords des stades, décidée selon eux trop tardivement.

Quelques minutes après la conférence de presse de Gianni Infantino, le président de la FIFA resté ambigu sur la question du brassard arc-en-ciel que veulent porter plusieurs capitaines afin de soutenir les minorités, les Allemands ont à nouveau pris leurs distances avec l'organisation.

lire aussi : Gianni Infantino : « Je me sens gay, handicapé, travailleur immigré »

Le président de la fédération allemande avait déjà critiqué Infantino vendredi, et Oliver Bierhoff a suivi la même ligne ce samedi à Ash Shamal, où la sélection est installée depuis jeudi soir. « La FIFA n'a pas de position claire (sur le brassard). Notre position l'est, et elle a été expliquée par notre président, a déclaré le directeur de la fédération. Nous assumons le droit de porter ce brassard. »

Premier concerné en tant que capitaine, Manuel Neuer s'est montré ferme quand on lui a demandé s'il allait le porter mercredi contre le Japon. « Oui, a-t-il spontanément répondu, avant d'évoquer d'éventuelles sanctions. On ne sait pas à quoi s'attendre, mais ce qui est important, c'est qu'on a le soutien de notre président. Il n'y a rien à craindre. C'est important pour nous de représenter les idées derrière ce brassard, et nous ne sommes pas les seules équipes à le faire. »

lire aussi : Hugo Lloris ne portera pas le brassard arc-en-ciel lors de la Coupe du monde au Qatar

L'interdiction de la bière aux abords des stades, décidée vendredi et défendue par Infantino, n'est pas non plus soutenue par les Allemands. « Comme pour le brassard, il aurait été préférable de planifier tout ça plus tôt, au lieu de prendre la décision au dernier moment, a lâché Bierhoff. Boire une bière relève de l'habitude quand on regarde un match, on aurait pu éviter cette crispation. » Neuer a également déploré le timing : « Les fans peuvent se sentir dupés car ils l'apprennent au dernier moment. »

lire aussi : Pourquoi le brassard arc-en-ciel fait toujours débat à quelques jours du Mondial