"Aller au bout de l'aventure humaine" : loin des premiers, l'autre course du Vendée Globe

Apolline Merle
·1 min de lecture

Terre en vue ! Le 26 janvier dernier, Charlie Dalin franchissait le premier la ligne d’arrivée des Sables d’Olonne, quelques heures avant Yannick Bestaven, déclaré vainqueur pour avoir participé au sauvetage de Kevin Escoffier. Depuis, les arrivées des skippers se succèdent. Près d’un mois après, les derniers concurrents naviguent encore en direction de la Vendée. La Française Alexia Barrier et le Finlandais Ari Huusela ferment la marche et devraient arriver à bon port entre le 25 et le 27 février. Une course beaucoup plus longue que pour les premiers, mais dont l’objectif n'est pas forcément la victoire.

Si les favoris partent bille en tête pour l’emporter, d’autres skippers participent à ce tour du monde en solitaire pour l’aventure humaine. “Pour eux, il s’agit d’un autre défi, estime Armel Le Cleac’h, vainqueur de l’édition 2017 en 74 jours, 3 heures, 35 minutes et 46 secondes, un record encore inégalé. Leur objectif est de terminer ce tour du monde, d’aller au bout de l’aventure humaine et de franchir la ligne d’arrivée, peut-être plus encore que pour ceux qui jouaient le podium”.

"Pour nous, finir

...Lire la suite sur France tv sport

A lire aussi