«Allez tous vous faire en*****», pétage de plomb en Ligue 1

Dimanche cauchemardesque pour Montpellier. Défait (0-3) par Nantes, le MHSC s'enfonce dans la crise, alors que la rencontre a été marquée par plusieurs incidents. D'une part extrasportifs, puisque le match a été interrompu à cause de fumigènes et de banderoles homophobes notamment. D'autre part sportifs, avec deux cartons rouges qui ont pesé sur la fin de match.

C'est la crise à Montpellier. Ce dimanche, les hommes de Romain Pitau ont concédé une quatrième défaite consécutive, se rapprochant dangereusement de la zone rouge du championnat. Lourdement défait à domicile (0-3) par Nantes seulement quatre jours après la débâcle niçoise (1-6), le MHSC a vu sa rencontre contre les Canaris être marquée par de nombreux incidents regrettables.

Le match interrompu

Pour manifester leur colère, les supporters du MHSC ont d'abord fait grève lors du premier quart d'heure de la rencontre. Toutefois, leur retour en tribunes s'est soldé par de nombreux incidents, provoquant l'arrêt de la rencontre à la 17e minute. Des fumigènes et des pétards ont été jetés sur la pelouse du Stade de la Mosson, tandis que des supporters héraultais ont exposé des banderoles injurieuses et homophobes : « Allez tous vous faire enculer », « équipe de tapettes ».

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Montpellier termine à 9

Des tribunes, le fiasco s'est propagé sur le terrain. Montpellier a concédé deux cartons rouges. D'abord…

Lire gratuitement l’intégralité de cet article sur le10sport.com