Alonso est parti en tonneaux

Basile Davoine

avait coché la dixième étape du Dakar et était impatient de s'y frotter, mais l'Espagnol a vite été refroidi. Alors que les concurrents affrontent ce mercredi une étape marathon avec pas moins de 534 km de spécial dans le désert du "Quart Vide", le double Champion du monde de Formule 1 a été victime d'un accident, survenu dans les deux premiers kilomètres. Le Toyota Hilux a fait deux tonneaux avant de se remettre sur ses roues, comme le montre ci-dessous la vidéo de notre envoyé spécial. 

Alonso et son copilote sont indemnes, mais après avoir tenté une première fois de continuer, ils ont dû rester immobilisés de longues minutes. Dans un premier temps, les deux hommes ont envisagé d'attendre leur camion d'assistance, ce qui leur aurait fait perdre plusieurs heures. Finalement, après avoir notamment retiré le pare-brise très endommagé, ils ont repris leur route sans que l'on sache encore précisément à quel point ils seront handicapés pour la suite de la spéciale. L'état des suspensions suscite des inquiétudes.

Faire défiler pour accéder au contenu
Annonce

Lire aussi :

Sainz : "C'est plus le rythme d'un rallye que d'un rallye-raid"

Cet accident survient d'autant plus au mauvais moment que ce soir, à l'arrivée au bivouac, l'assistance est interdite à l'exception de l'aide entre concurrents, comme l'énonce le règlement d'une étape marathon sur le Dakar. 

Après avoir perdu 2h30 sur la deuxième étape la semaine dernière, lorsqu'il avait heurté un rocher, Alonso avait signé de belles performances au point de réintégrer hier soir le top 10 du classement général. Une position qui est désormais en péril, alors que le tandem espagnol a franchi le premier point de passage avec 1h08 de retard. 

Avec Sergio Lillo  

À lire aussi